CHERCHER >>
 

   
 
Les données / L'approche nationale / Denrées alimentaires
Données 2004. Surveillance et contrôles réalisés par la DGCCRF

Les résultats du programme 2004

 

Le programme 2004 de surveillance et de contrôle des résidus de pesticides dans les denrées d’origine végétale a conduit à l’analyse de 4568 échantillons de fruits, légumes, céréales et produits transformés mis sur le marché français, dont 1245 dans le cadre de contrôles ciblés.


La répartition des échantillons selon leur origine est la suivante : 72,4 % sont d’origine française, 14,6 % ont pour origine l’Union européenne et 13 % sont importés de pays tiers (Chili, Brésil, Argentine, Israël, Maroc, Afrique du Sud, Tunisie, Inde…).


25,5 % des échantillons de fruits, légumes, céréales et produits transformés analysés dans le cadre des plans de surveillance et de contrôle, contiennent plus de 2 résidus à des teneurs souvent inférieures aux LMR (23,7 % en 2003) : 12,2% des échantillons contiennent 2 résidus, 7,2% contiennent 3 résidus, 3,4 % contiennent 4 résidus. Ce phénomène « multi-résidus » concerne particulièrement les salades (2 échantillons à 9 et 10 résidus) mais aussi les agrumes, les pommes, les fraises, les raisins, les pêches et les poires.



Les plans de surveillance



Les fruits et légumes. 52,4 % des échantillons ne contiennent pas de résidus. Des teneurs inférieures à la limite maximale de résidus (LMR) ont été détectées pour 43,8 % des échantillons. 96,2% des fruits et légumes analysés respectent donc la réglementation. Les LMR ont été dépassées dans 3,8 % des cas.


Dans le cadre du plan de surveillance sur les fruits et légumes, 222 molécules ont été recherchées, dont 95 sur plus de 50% des prélèvements. Les molécules les plus souvent retrouvées sur les fruits et légumes sont des insecticides et des fongicides.


Un dépassement de LMR a été constaté pour 112 échantillons de fruits et légumes dont 73 d’origine France. Ainsi, 3,6% des échantillons de fruits et légumes d’origine France (73 échantillons sur 2010 échantillons) et 4,4 % des échantillons de fruits et légumes d’origine Union européenne ou pays tiers (39 échantillons sur 881 échantillons), prélevés dans le cadre du plan de surveillance présentent un dépassement de LMR.


En ne considérant que les échantillons de fruits et légumes d’origine France, 63 couples « denrée-molécule » ont été identifiés en dépassement. Pour 34 d’entre eux, l’usage de la molécule sur cette denrée n’est pas autorisée en France d’après le catalogue des usages autorisés en France publié sur internet par le ministère chargé de l’agriculture. Ainsi, plus de 50% des couples « denrée-molécule » d’origine France constatés en dépassement de LMR correspondent à des usages interdits en France.


Les céréales. 49,1 % des échantillons ne contiennent pas de résidus. Des teneurs inférieures à la limite maximale de résidus (LMR) ont été détectées pour 48,5 % des échantillons. 97,6 % des céréales analysées respectent donc la réglementation. Les LMR ont été dépassées dans 2,4 % des cas.


Les jus d’orange. 65 échantillons de jus d’oranges ont été analysés. 59 échantillons ne présentaient aucun résidus de pesticides. Pour 6 échantillons, des teneurs en résidus de thiabendazole et imazalil ont été détectées en deça des LMR.


Les produits destinés à l’alimentation infantile. 37 échantillons ont été analysés : 7 matières premières, 5 boissons et jus, 25 purées de fruits et de légumes. Aucun échantillon ne présentait de résidus de pesticides. (se reporter également à la note d’information n°2005-106)

 


Les plans de contrôles


1245 échantillons ont été prélevés dans le cadre du plan de contrôles (salades d’hiver et fruits et légumes). 888 échantillons sont d’origine France.


41 % des échantillons ne contiennent pas de résidus. Des teneurs inférieures à la limite maximale de résidus (LMR) ont été détectées pour 48 % des échantillons. Les LMR ont été dépassées dans 11 % des cas.


83,2% des échantillons constatés en dépassement de LMR sont d’origine France (114 échantillons sur 137 échantillons en dépassements de LMR) : il s’agit principalement de salades, légumes-racines (patates douces, ignames), persil, concombre, navets. Ainsi, 12,8% des échantillons d’origine France (114 échantillons sur 888 échantillons) et 6,4 % des échantillons d’origine Union européenne ou pays tiers (23 échantillons sur 357 échantillons), prélevés en plans de contrôles présentent un dépassement de LMR.


Les autres origines sont : Belgique (fraises, salades), Israël (pommes), Italie (pêches, salades), Madagascar (litchis), Maroc (mandarines, tomates), Espagne (citrons, fraises, pêches, poires, poivrons, tomates), Thaïlande (mangues), Vénézuéla (patates douces, tomates).

 


L’exercice spécifique communautaire


L’exercice spécifique communautaire 2004 a porté sur les fraises, les pommes, les salades, les tomates, les choux pommés, les poireaux, le seigle, l’orge et les jus d’oranges. Au total, 1154 échantillons ont été prélevés. Le nombre minimum de prélèvements par produit demandé par les services de la Commission européenne étant de 66, on note un défaut important de prélèvements pour l’orge (22 prélèvements).


47,5 % des échantillons ne contiennent pas de résidus. Des teneurs inférieures à la limite maximale de résidus (LMR) ont été détectées pour 46,6 % des échantillons. Les LMR ont été dépassées dans 3,7 % des cas (2,7,% en ne considérant que les dépassements des LMR communautaires).


- Télécharger le rapport de la DGCCRF pour l’année 2004.


- Télécharger l’annexe 1. Liste, par type de denrées, des molécules recherchées sur plus de 50% des échantillons dans le cadre du plan de surveillance 2004


- Télécharger l’annexe 2. Plan de surveillance 2004 des fruits et légume : présentation détaillée des résultats


- Télécharger l’annexe 3. Plan de surveillance des fruits et légumes 2004 : couples « molécule-denrée » en dépassement par type d’origine


- Télécharger l’annexe 4. Plan de surveillance 2004 des céréales : présentation détaillée des résultats sur les céréales


- Télécharger l’annexe 5. Présentation détaillée des résultats de l’exercice spécifique communautaire 2004


- Télécharger l’annexe 6. Plan de contrôles 2004 des fruits et légumes : liste des couples « denrée-molécules » constatés en dépassement de LMR